DUO_Postcard__1_

Le Bruit des Chrysanthèmes performance de Yôko Higashi (danse) / Michel Henritzi (music)

Metz, Mediathèque du Pontifroy (10.03) et Bordeaux, Ecole des Beaux-Arts (15.03)

Le bruit des chrysanthèmes, comme le cri des ombres blanches gravé sur les pierres tombales de Hiroshima. Nous n'avons pourtant rien vu à Hiroshima, ni à Alep, ni ailleurs. D'autres âmes s'évaporent et tournent sans fin dans la nuit depuis, encore, chaque jour recommencé ...

Cette performance s'inscrit à la façon d'une calligraphie sur une toile sonore bruitiste jouée du côté d'une "Metal Machine Music". Danse nourrie par le butoh, plus que dans sa répétition, réapprendre a danser avec nos ombres, nos fantômes, les yokai modernes grimaçants. Le bruit est celui du corps de la danseuse, de son souffle, les chrysanthèmes comme des particules sonores recouvrant sa danse, l'espace intérieur/extérieur. Le bruit des pétales qui tombent au sol, insoutenable, indicible. Yôko Higashi danse sur la lame du couteau de l'existence, let it bleed. Viendra le silence de nos prières.